Radisson, Dagua, DaguaFlo, DaguaFlo-UMF, eau potable, sans produits chimiques, ozone, filtration membranaire Dagua offre une proposition de valeur unique aux communautés locales et internationales pour les projets de traitement d’eau potable à grands débits (de 5,000 à 500,000 m3/jour). Hautement efficace pour la purification et la désinfection de l’eau, le procédé ozone-membrane de Dagua occupe jusqu’à 40% moins d’espace que les procédés conventionnels à coagulation. L’absence de coagulation du procédé DaguaFlo lui confère une longueur d’avance sur la concurrence. Pour les petites et moyennes communautés (500 à 5,000 m3/jour), Dagua conçoit et fabrique des usines de traitement préfabriquées qui purifient l'eau selon les normes de qualité les plus strictes. Elles peuvent être livrées avec ou sans bâtiment et s'installent d'un bloc entre la source d'eau à traiter et un réseau de distribution. Les usines sont conçues selon les paramètres spécifiques d'un projet et permettent une croissance anticipée du débit d'eau. Dagua offre aussi aux municipalités et entreprises privées ses générateurs d’ozone. Que ce soit pour le traitement d’effluent d’eaux usées, le nettoyage ou la désinfection de procédés industriels, les générateurs d’ozone Dagua représentent une solution de remplacement innovatrice par rapport aux produits chimiques nettoyants. Dagua fabrique également des systèmes clé en main d’ozonation, comprenant le bâtiment, les contrôles, la génération d’air et d’oxygène. Ultracompacts, nos systèmes incluent aussi un automate pour en faciliter l’opération et le suivi à distance. Forte de plusieurs années en recherche et développement, Dagua a mis au point un procédé breveté de nettoyage des membranes d’ultrafiltration à l’aide de microbulles d’ozone. Ces microbulles d’ozone, finement dissoutes dans l’eau, nettoient en profondeur les capillaires, permettant ainsi de contrôler l’encrassement des membranes. Cela se traduit par un avantage économique important en raison qu’aucun produit chimique de nettoyage n’est requis pour déloger l’encrassement. De plus, les temps d’arrêt pour procéder aux fréquents nettoyages chimiques sont maintenant chose du passé.

Étude de cas : projet Radisson

 

 

« La stabilité du système DaguaFlo s’avère être un atout pour notre localité. D’autant plus que nous pouvons toujours compter sur l’excellent service de Dagua. L’opérateur passe moins de 60 minutes par jour et la qualité d’eau traitée surpasse jusqu’à 11 fois les normes gouvernementales. »

 

- Pierre Moses, ing., directeur des services techniques à la municipalité de la Baie-James

 

 

Étude de cas : Radisson, un procédé qui a fait ses preuves

 

Radisson, Dagua, DaguaFlo, DaguaFlo-UMF, eau potable, sans produits chimiques, ozone, filtration membranaireEn mars 2005, la localité de Radisson, une communauté de 500 habitants intégrée à la municipalité de la Baie-James, a procédé à la mise en service de sa nouvelle usine de traitement de l'eau potable - le DaguaFlo-UMF.

 

Ce projet était rendu nécessaire depuis 2001 afin de rendre la qualité de l'eau potable conforme au nouveau Règlement sur la qualité de l'eau potable du Québec. Il s'agit en fait de traiter, selon les exigences gouvernementales, l'eau de surface provenant du réservoir Robert-Bourassa.

 

Le projet de Radisson consistait à implanter et à mettre en fonction un procédé novateur de traitement de l'eau potable sans produits chimiques, à base d'ozone et de filtration membranaire, reconnu par le Comité sur les technologies de traitement en eau potable du Québec. Il s'agit d'un partenariat impliquant la localité de Radisson et la municipalité de la Baie-James, conjointement avec la société d'ingénierie canadienne SNC-Lavalin, l’une des firmes de génie-conseil les plus importantes au monde, et Dagua.

 

Le directeur de la localité de Radisson de l’époque, M. Claude Gagné, a rappelé l'importance du projet pour la population. « Nous sommes très satisfaits de la conclusion de ce dossier prioritaire, qui nous permet de respecter les nouvelles normes en matière d'eau potable, de résoudre la problématique persistante de l'eau colorée et de profiter d'une technologie requérant peu de temps d'opération », a-t-il indiqué.

 

« SNC-Lavalin est heureuse d'avoir été associée à un projet aussi novateur et profitable pour une communauté comme celle de Radisson, dans un contexte mondial où l'accès à une eau potable de qualité est une préoccupation grandissante », a pour sa part déclaré M. Éric Pinard, ingénieur et responsable du projet pour la société d'ingénierie.

 

 

Spécifications techniques du projet :

  • Technologie : DaguaFlo-UMF (préfiltre 21 μm, ozone, membrane et filtration microbiologique)
  • Débit de conception : 740 m3/jour
  • Source d’eau à traiter : réservoir Robert-Bourassa
  • Acquisition automatique de données à distance par l’automate programmable via Internet
  • Principaux problèmes à corriger: couleur, pH, coliformes, matière organique

  • Profil des opérateurs: mécaniciens de la municipalité

 

Indicateurs de performances pour les 12 premiers mois de mise en service :

  • Plus de 400 analyses chimiques de l’eau traitée furent conformes aux normes du Règlement sur la Qualité de l’Eau Potable (RQEP) du Québec;
  • Le pourcentage de disponibilité de l’usine fut de 99,61%;
  • Temps moyen passé pour l’opération journalière : moins de 30 minutes.

 

Le graphique 1 illustre les turbidités mesurées à l’eau brute et à l’eau traitée du procédé DaguaFlo- UMF à Radisson. Ces données ont été compilées aux 4 heures par l’automate de contrôle puis téléchargées à distance via un lien Internet.

 

 

Graphique 1

 

Radisson, Dagua, DaguaFlo, DaguaFlo-UMF, eau potable, sans produits chimiques, ozone, filtration membranaire

 

 

 

Le graphique 2 illustre la pression transmembranaire et démontre qu'il n'y a eu aucun encrassement des membranes sur 11 mois d'opération.

 

 

Graphique 2

 

Radisson, Dagua, DaguaFlo, DaguaFlo-UMF, eau potable, sans produits chimiques, ozone, filtration membranaire

 

 

Conclusion : Durant 18 mois consécutifs, la turbidité de l’eau traitée fut en moyenne 11 fois meilleure que la norme gouvernementale de 0,5 utn et ce, sans aucun dépassement de la limite réglementaire.

 

Tous ces résultats exceptionnels démontrent la fiabilité mécanique du système, le peu de temps de main-d’œuvre requis et surtout, la qualité supérieure de l’eau traitée livrée aux résidants de la localité de Radisson, et ce, de façon continue.

 

 

Radisson, Dagua, DaguaFlo, DaguaFlo-UMF, eau potable, sans produits chimiques, ozone, filtration membranaire
©1998-2017 - DAGUA - Tous Droits Réservés • Plan de site